Accès plateforme réservé membres

Aimer son travail, et pourquoi pas moi ?

Pourquoi ça fait TILT?  

 

Pourquoi donc avez-vous réagi à cette question toute simple ?

Est-ce que vous n’aimez pas votre job ? Ou peut-être que vous ne trouvez pas de job qui vous plaît, ou encore avez-vous le sentiment de ne pas pouvoir allier travail et plaisir… ?

Il y a mille raisons pour éprouver un sentiment de frustration, d’incompréhension, un manque d’enthousiasme. Ça arrive à plein de gens bien. En fait c’est super positif, vous êtes vivant !

Dans tous les cas, la première question n’est pas quoi mais POURQUOI.

POURQUOI aujourd’hui je réagis à la question d’aimer son travail » ? POURQUOI j’aspire à autre chose ? POURQUOI aujourd’hui j’aimerais travailler avec plaisir ?

 

Dans cet article, je vous propose des pistes pour comprendre ce questionnement et avancer positivement, car aimer son travail, c’est s’aimer soi-même, ça vous l’avez compris.

 

Règle numéro 1 : Commencer par le POURQUOI

Avant de se poser ces questions, sachez identifier l’élément déclencheur de votre questionnement. Soyez au clair avec votre situation. Très concrètement, il faut mettre des mots sur les raisons de votre envie de plaisir. Par exemple, dans le cas d’une mobilité géographique, c’est important d’analyser si votre réflexion est liée à un ras-le-bol de votre dernier poste ou un profil décalé à un bassin d’emploi. On comprend bien que le point de départ et les attentes sont totalement différentes. Idem, dans une situation de maternité, peut-être que votre désir de changement est lié à une impossibilité matérielle de poursuivre votre travail comme avant, ou à votre souhait de revoir donc votre rythme de vie.

Il y a les raisons pragmatiques : votre âge, vos compétences, un décalage avec le bassin d’emploi, une mobilité géographique, la question du temps de travail, une relation managériale dégradée, une recherche d’emploi qui patine bien sûr…

Il y a aussi, heureusement, votre petit cœur qui bat, et toutes ces raisons …irrationnelles. Votre envie de vous réaliser, de vous sentir utile, d’aller travailler avec plaisir. Pour ma part, je pense que le plaisir au travail est fait d’éléments très simples ; l’ambiance de travail, la vision et la charge de travail. Si vous travaillez dans une bonne ambiance, que vous savez dans quel cadre s’inscrit votre action et que vous n’êtes ni en sous-capacité, ni surchargé, vous avez beaucoup de bonnes raisons pour aller bosser avec plaisir.

Personne n’est tout l’un ou tout l’autre. Mais croyez-moi, n’importe quoi n’arrive pas à n’importe qui : vous avez « tilté » à la question « aimer mon job », vous avez envie d’autre chose, alors commencez par le commencement, avant de savoir vers quoi vous voulez aller, comprenez d’où vous venez

Règle numéro 2 : Avancer avec méthode

D’où vous venez, c’est qui vous êtes, ce que vous savez faire, ce que vous aimez faire…Ce sont des réflexions passionnantes et engageantes qui vous permettront de définir un projet professionnel réaliste et cohérent. Le risque, c’est un peu ça :

Tout mélanger pour aboutir au « syndrome de la chambre d’hôte ». Oui, pourquoi ne pas ouvrir une chambre d’hôte ? Ou devenir coach (en paddle, en manucure, …) ? Ou …ouvrir un restaurant (« syndrome top-chef)? Et pourquoi pas Jean-Paul ? Bref, ça cafouille, entre le ras-le-bol, l’envie de nouveauté, l’envie de reconversion professionnelle et la crainte de l’échec… (Ah l’échec, vaste sujet qui fera l’objet d’un prochain billet).

Votre objectif, c’est plutôt ça :

Un beau dessin cohérent qui va dans la même direction…

Vous avez donc besoin…de méthode ! C’est le moment d’envisager Ensemble1job, qui est d’abord et avant tout une méthode pour un projet professionnel solide, qui vous permet d’avancer concrètement et progressivement. Dans tous les cas, s’il vous plaît, promettez-moi de ne pas vous perdre sur le net, vous y serez encore dans 6 mois (s’il ne vous a pas dévoré !).

 

 Règle numéro 3 : Ne pas être seul

Votre projet, c’est d’aimer votre job. Vous êtes prêt au questionnement, à la remise en question pour définir votre projet professionnel ? C’est une belle aventure ! Auriez-vous l’idée de faire une grande randonnée seul(e) ? ou de partir seul(e) pour une traversée ? Alors ne vous rajoutez pas une difficulté supplémentaire et entourez-vous de personnes qui peuvent vous donner du temps et sont intéressées pour recevoir vos conseils ou tout simplement, votre énergie. Cherchez autour de vous qui serait susceptible d’être intéressé, ayez l’humilité de passer une annonce auprès de votre entourage, tendez la main, entrez bien sûr dans un groupe collabor’actif Ensemble1job. Dans tous les cas, vous aurez une personne avec qui échanger et pour qui vous serez utile. Ça aussi c’est important.

 

Votre objectif :  Tenir le cap

Tout le monde devrait avoir l’ambition d’aimer son travail ; c’est une question de survie. Vous avez cette ambition et c’est vraiment formidable, bravo !

Pour être sûr d’arriver à bon port, vous avez besoin de définir un projet professionnel qui vous ressemble, à votre mesure, à votre portée. Un projet qui vous donne de l’énergie sans vous décourager. Un projet qui vous ressemble sans être le rêve d’être quelqu’un d’autre. Cultivez votre confiance en vous, prenez soin de vous, regardez-vous avec lucidité et bienveillance.

 

Alors n’oubliez pas les 3 règles:

  • Commencez par savoir POURQUOI
  • Avancez avec méthode
  • Ne restez pas seul(e)

Bon vent et très joyeux Noël.

Laissez un commentaire